Les GIS : qu’est-ce que c’est ?

Les GIS sont des sous-groupes créés sous la tutelle de l’ALK, sur le modèle de la World Physio
(https://world.physio/subgroups).
 
L’objectif premier des GIS est de développer et animer des réseaux de kinésithérapeutes partageant des centres d’intérêts communs dans différentes spécificités de la rééducation. 
 
Rapidement, les GIS s’imposeront sur le territoire auprès de tous les professionnels de santé, et particulièrement les médecins, afin d’améliorer le parcours de soins des patients en facilitant notamment la continuité entre les soins hospitaliers et les soins de ville.
 
L’adhésion aux GIS est gratuite et réservée aux kinésithérapeutes à jour de leur cotisation à
l’ALK. 

yellow and red light streaks

L’objectif des GIS est de développer et animer des réseaux de kinésithérapeutes.

En adhérant à un GIS, chaque kinésithérapeute s’engage moralement à exercer sa
profession dans le respect des recommandations de bonnes pratiques et à participer à la vie
du GIS.
 

Certains GIS auront des thématiques transversales et échangeront sur des sujets communs. Par exemple, « oncologie » et « santé des femmes » sur le cancer du sein ; « pédiatrie » et « cardio-respiratoire » sur la bronchiolite, etc. Bien sûr, la liste proposée n’est pas exhaustive et pourra s’enrichir de nouveaux GIS si nécessaire.
 
Les adhésions ne sont pas limitées en nombre : chaque kinésithérapeute est libre d’adhérer aux GIS de son choix !
 
Une fois que les groupes seront constitués, le bureau de l’ALK sera présent pour soutenir, accompagner et coordonner, mais ce sera aux membres de l’animer ! 
Si vous vous en sentez l’envie et si vous avez un peu d’énergie à donner pour faire avancer notre profession, faites-nous signe !


Contact :
Anthony BENDER, responsable des GIS